Search

Articles

Page d'accueil

Cinquième semaine des cinquante-jours Saint

Le Christ est le chemin, la vérité et la vie

Celui qui m’a vu, il a aussi vu mon Père, le cinquième dimanche est le dernier des dimanches des quarante jours avant la fête de la Montée au ciel, ainsi ses lectures offrent un rapport théologique et globale autour le salut a été fait par Jésus-Christ pour nous à l’incarnation, la mort, la résurrection, la montée au ciel et l’assis à droite du Père.

Les lectures de soirée commencent d’enseigner que Jésus demeura en nous par garder son commandement afin que Jésus-Christ nous apparaisse sa personnalité puis il établira en nous une demeure pour le Père et le Fils « celui qui m’aime vraiment, c’est celui qui retient mes commandements et les observe….Si quelqu’un m’aime, il mettra en pratique ce qui j’ai dit, Mon Père aussi l’aimera : nous viendrons tous deux à lui et nous établirons notre demeure chez lui » Jean 14 : 21-23

Quant aux lectures de la matinée parlent autour l’importance de nôtre constance en Christ comme les sarments au plant de vigne en exhortant de l’importance de la constance mutuelle, nous demeurons en Jésus et il demeure en nous «Je suis le cep de la vigne et vous êtes les sarments, celui qui demeure en moi et en qui je demeure, portera du fruit en abondance, car sans moi, vous ne pouvez rien faire » Jean 15 : 5

Puis il se confirme de la constance à la Parole de Dieu « Mais si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, vous l’obtiendrez » Jean 15 : 7

Garder le commandement et le secret de l’Eucharistie sont les plus importants des moyens de demeurer en Christ et il demeure en nous, car grâce à sa constance en nous, on deviendra son logis et grâce à nôtre constance, on deviendra des membres vifs de son corps qui présente son sacré temple.

Mais pourquoi demeurons-nous en Christ et il demeure en nous ? « Ainsi donc mes frères, nous avons une pleine liberté pour entrer dans le ciel très-saint grâce au sang du sacrifice de Jésus. Il nous en a ouvert le chemin, un chemin nouveau et vivant à travers le rideau du sanctuaire, c'est-à-dire son propre corps. » Hébreux 10 :19-20

«Dans la maison de mon Père, il y a beaucoup de demeures si ce n’était pas vrai, je vous l’aurais dit : en effet je vais vous préparer une place. Lorsque je vous aurai préparé une place, je reviendrai et je vous prendrai avec moi, afin que vous soyez, vous aussi, là où je suis. » Jean 14 : 2-3  ressuscités ensemble et nous a fait siéger ensemble dans le monde céleste. » Ephésiens 2 : 6

De la côté théologique, Le Christ est en Père et le Père est en Christ et il n’a pas besoin de monter au ciel et asseoir à droite du Père, mais il est monté par corps en faveur de nous et de son église c'est-à-dire son corps « Il est lui-même et la tête et le chef de son corps : de l’église » Colossiens 1 : 18

Grâce à sa montée corporelle, il nous établit un nouveau chemin pour nôtre présence devant Le Père pour tous ceux qui demeurent en lui et pour cela il dit « Je vais vous préparer une place » tandis que cette place qui a été préparé par lui à côté du Père et en son corps, était pour nous.

Au logis du Père, il y a beaucoup des maisons en son corps ressuscite à droite du Père et pour cela les lectures du soirée et du matinée ont concentré sur la fermeté en Jésus pour devenir des sarments demeurent fermes en vigne plantée par le Fils de l’homme à droite du Père dés lorsqu’il est monté au ciel et il nous a construit une habitation éternelle au ciel « Nous le savons en effet : si notre corps, cette tente que nous avons au ciel une maison que Dieu nous a préparée, une habitation éternelle qui n’est pas l’œuvre de l’homme » 2 Corinthiens 5 : 1

Cette habitation éternelle non construise par les mains de l’homme, est son temple céleste et don corps glorifié « Or le Christ est venu en tant que grand-prêtre pour nous procurer les biens qu’il nous a désormais acquis. Il a traversé un tabernacle plus grand et plus parfait que le sanctuaire terrestre, un tabernacle qui n’a pas été construit par des mains humaines, c'est-à-dire qui n’appartient pas à ce monde créé » Hébreux 9 : 11

« Car ce n’est pas dans un sanctuaire construit par des hommes simple image du véritable, que Le Christ est entré : c’est dans le ciel même, afin de se présenter maintenant devant Dieu pour nous »                Hébreux 9 :24

Donc nous devons demeurer en Jésus et il demeure en nous puisqu’on demeure en logis non construis pas par des hommes afin d’être le chemin à la vie éternelle.

Nous demeurons en lui si nous demeurons en ses paroles qui sont la vérité car il est le chemin, la vérité et la vie.