Search

Articles

Page d'accueil

Le troisième dimanche du mois de tout: la plus grande rencontre connue entre Dieu et les pécheurs. L’entrée de notre nouvelle naissance à partir du repentir

Sous l’arbre de La désobéissance à Dieu, Adam s’est dressé attendant le salut.. Des milliers d’années après, son fils Zachée s’est levé dans le même endroit du péché, sous l’arbre, et comme les années l’ont fatigué par le mal, sa taille a diminué spirituellement et corporellement. Alors, « …cherchait à voir qui était Jésus ;” (Lc19 :3). C’est pour cela, que Jésus, le Fils de Dieu, est venu pour que le Père rencontre le fils d’Adam représente dans Zachée par Son moyen. La rencontre avec tous les pécheurs a eu lieu au niveau de la croix sur l’arbre.

Le soir : « Je louerai l'Éternel de tout mon cœur, Je raconterai toutes tes merveilles. » (Ps 9 :1) être reconnaissant envers Dieu pour les merveilles du salut englobe aussi la reconnaissance de la faiblesse des péchés

Les miracles de guérison dans les chapitres de l’évangile du soir et de l’aube, durant le mois de tout, indiquent la triomphe du Christ du péché pour le compte de l’être humain, ce péché qui est la source de toute maladie : « Il guérit beaucoup de gens qui avaient diverses maladies ; il chassa aussi beaucoup de démons, et il ne permettait pas aux démons de parler, parce qu'ils le connaissaient. » (Mc1,34). « Jésus lui dit : J'irai, et je le guérirai » (l’aube Mt8:7). Dans le psaume de l’aube : « Ceux qui connaissent ton nom se confient en toi. Car tu n'abandonnes pas ceux qui te cherchent, ô Éternel ! » (Ps9 :10)

Dans les lectures de Paul, nous voyons cette triomphe non pas par des paroles convaincantes mais par la démonstration d'Esprit et de puissance : « afin que votre foi fût fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu. » (1 Co 2 :4,5)

Quant a la lecture de l’épître à l’Église catholique (universelle) (Kathôlikôn) qui apporte l’application pratique des lectures, il invite à : « ayez une entière espérance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Jésus Christ apparaîtra. » La grâce qui nous est présente est la force de Dieu pour le salut ; elle est aussi une invitation à la sainteté : « Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, » « Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l'œuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage, » (1P1 :13-21). La source de cette sainteté est la paternité de Dieu.

Les actes des apôtres explique l’uvre de grâce qui change l’être humain dans la personne de Saul, alors il s’est transformé en Paul par la grâce de l’apparition du Christ : « Lorsqu'il se rendit à Jérusalem, Saul tâcha de se joindre à eux ; mais tous le craignaient, ne croyant pas qu'il fût un disciple. Alors Barnabas, l'ayant pris avec lui, le conduisit vers les apôtres, et leur raconta comment sur le chemin Saul avait vu le Seigneur, qui lui avait parlé, et comment à Damas il avait prêché franchement au nom de Jésus. » (Ac9 :22-31)

Le Psaume : « Que le Dieu de mon salut soit exalté, C'est pourquoi je te louerai parmi les nations, ô Éternel! (Ps 18 :46, 49) : Dieu s’exalte par l’apparition de son salut et ainsi soit le témoignage pour Dieu parmi les nations.

L’évangile réunie toutes ces lectures ensemble. On trouve, dans la rencontre avec Zachée, l’image de l’apparition du Christ à l’humanité qui attendait sous l’arbre du péché alors, Il reçoit, au moyen de la grâce, la force nécessaire pour vaincre le péché. Il reçoit aussi l’invitation à la vie de sainteté. La rencontre avec les pécheurs a eu lieu à travers la personne de Zachée. Ceci a eu lieu au niveau de la croix soit au-dessus de l’arbre de l’infraction. Alors, on découvre qu’autour du châtiment, il y a le salut par la croix, Dieu nous accorde le pardon gratuitement pour naître à nouveau. Donc, notre acceptation du don gratuit de la grâce dépend du repentir, de la confession à Dieu de nos péchés et de la reconnaissance des merveilles de salut .

Jésus lui dit : Le salut est entré aujourd'hui dans cette maison, parce que celui-ci est aussi un fils d'Abraham. Car le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. » (Lc19 :9-10)