Search

Artículos

casa

Comment le moine passe sa journée ?

 

Cette question est souvent fréquentée par plusieurs catégories de personnes :

1 – les jeunes moines qui viennent au monachisme, avec le cœur fidèle et l'esprit amitieux, veulent sincèrement suivre le comportement du monachisme plus sûre et plus saines mesures.    

2. Les jeunes désireux de s'engager dans le monachisme pour mesurer leur spirituel et est- ce qu'ils ont le potentiel pour cette grande vie, peur de pousser eux-mêmes sans inviter divine ou trouver l'échec. Ce fut mon cas moi-même personnellement avant d'entrer dans la vie monastique, j’aspire à lire des livres monastiques et les dévorait, quand il tombe entre les mains un livre monastique, ce qui tire l'attention d'abord c'est le chapitre ou des chapitres qui parlent ou indiquent comment le moine passe son jour ou dans son klayeh (la cellule), ou même à l'intérieur du monastère en particulier que je n'avais pas visité déjà aucun de monastère et jamais je n'a vu des vrais moines dans la vie

3- – Des chercheurs dans les affaires du monachisme, des scientifiques et des intellectuels à écrire leurs études et recherche.

4- Le peuple en générale : comme une sorte de curiosité pour la vie du monachisme, malgré l'ouverture au monde et les nombreux monastères, ainsi que les visiteurs du monde. Les monastères restent encore inconnus par de nombreux et mystérieux secrets à la majorité de la population.

Le Sénat et les parents avaient répondu à cette question importante, chacun à sa manière comme il a passe sa vie spirituelle ou comme il a reçu par les grands parents du monachisme.

Vous voyez, par exemple, l'évêque Beeman dit : nous avons vu trois actes de saint Bimwa : jeûne jusqu'au coucher du soleil et le silence pendant le travail.

Et nous sommes ici pour apporter les réponses des parents au sujet de cette question afin que nous puissions par la grâce de Dieu, avoir une idée même pâle pour leur mode de vie et comment passer leur temps à la satisfaction de Dieu, puis essayez de suivre leurs traces et travaillez en suivant leur chemin jusqu'à aller en ce que dit le prophète Jérémie:

« Ainsi le Seigneur dit : reste debout sur la route, regarde et demande les vieux chemins, où est la bonne façon et voyage à travers elle vous trouverez le repos pour vos âmes" (jer 6:16)

Dans le domaine scientifique, les gens cherchent les théories scientifiques les plus récents et les inventions les plus récentes qui sont toujours mieux, tandis que dans la vie spirituelle, rituelle, et ecclésiastique en générale, on essaye de rechercher la parole la plus ancienne, les textes les plus anciens et les rituels les plus anciens qui sont toujours correctes.

Et certains anciens parents ont des mots dans cette rubrique :

v  Quand les grands parents se sont rencontrés en conseil pour mettre les lois que les moines les suivent et les respectent, St. Bevnotios a dit: « les frères doivent suivre le système que je dirai maintenant dans leur œuvre quotidien, pour avoir le plein temps pour les prières au neuvième heure (15h), ils font ce que leur chef a dit sans se plaindre ni se lasser.

Suivant ce que l'apôtre Saint Paul a recommandé " Faire tout sans plaindre ni débat"

Nous devons craindre cette menace redoutable à ce Messenger qui dit

"Ne se plaindrez pas comme font des gens d'entre eux qui sont aussi consommés par la mortelle."

v  Saint Bersnavios avait d'utiles réponses à ce sujet:

Q:Comment je dois passer la journée?

A: lire les Psaumes, apprendre un peu et fouillé vos pensées ne font pas vous-même en vertu du cautionnement de la Loi, mais travaille autant que Dieu vous donne la force et ne laissez pas les Psaumes, la lecture un peu comme ça vous pouvez dépenser votre journée avec Dieu parce que nos pères n'avaient pas de lois, mais ils passent des heures à lire, d'autres temps à la lecture de psaumes et un peu de temps à l'apprentissage aux besoins de leur nourriture Ainsi.

v  Ce Saint a également donné un autre exemple de jour du moine dans sont (kalayeh), en disant: « passer du temps en (abselmodeiah) et quelque temps dans la récitation des Psaumes et certains temps coucher et protéger des idées et ne définissez pas une limite de prières de l'abselmodeiah mais improvisez autant que Dieu vous donne le pouvoir, ne négligez pas les prières ni la lecture. Faites un peu de ce qu'on a dit donc passez votre journée d'une manière satisfaisante à Dieu.

Les pères qui étaient complets et pures n'ont pas de droit, ni de loi ferme et sèche, mais ils passent chaque jour pour suivre leurs lois. La lecture de l'Abselmodeiah un peu et quelques prières récitées bruyamment, tout en examinant les idées, peu d'intérêt dans les aliments, ils font tous dans la crainte de Dieu, parce qu'il a dit « si vous mangez ou vous buvez ou quoi que vous faites, tout faire pour la gloire de Dieu » (1 Cor 10:13)

Q: si quelqu'un habite (vit en silence) qu'est ce qu'il doit faire dans son (kalayah)?

R:Le Saint Brsnovios répondit: « reste en kalayeh pour que le moine se souvient ses péchés en gémissant et pleurant, Prenant soin de ne pas disperser, et s'il se passe, il s'efforce de la rendre.

v  St. viloxinos, définit les mesures de temps du kalayeh par heure pour plus de clarté, il dit:

Le matin, le moine se lave les mains et se prosterne devant la croix afin de recueillir ses pensées loin de la stupidité et protége son cœur par le feu d'amour de notre Seigneur, avec des larmes de soumission (puis une courte prière avant la lecture de la Bible) disant O Dieu me rends admissibles à mon esprit pour comprendre les secrets de la Royal de votre bien-aimé. Oh notre Seigneur révèle la couverture des douleurs qui cache mon mentale, Et votre lumière brillé dans mon cœur, d'entre pur mon esprit pour voir en moi les secrets éclairés et effrayants dans votre Bible. Donnez-moi votre grâce et me fait mérite par votre grâce de continuer à vous glorifier jour et nuit. Puis prenez la Bible et la lire.

Si vous lisez l'Évangile, mon frère actif, emmène les bénédictions qui se vous lavent. Lisez les lettres de Saint Paul et les actes des apôtres jusqu' à la troisième heure.

v  A la troisième heure, mettez vous debout devant la Croix, Recueillissez vos pensées de la compréhension de la lecture que vous lisez et suppliez Dieu avec des larmes brûlantes pour chanter les psaumes de David, si vous commencez avec la prière des psaumes, ne précipitez pas dire le plus grand nombre des psaumes mais de bien comprendre le sens cachés, pas de perte même si notre pensée prend un seul mot pendant sept jours et sept nuits, parce qu'on dit pour nos Saints Pères «Qu'un mot à proximité plus utile que mille mots du loin" à votre service et vos prières, laissez votre esprit chante avec compréhension et votre bouche proférer sensorielle (les mots).

v  Si vous terminez la prière de la troisième, comme le droit des pères, prenez un livre des parents et lisez jusqu' a la sixième et jamais n'annulez votre esprit de lecture raisonnable comprise.

v  De la sixième à la neuvième heure j'espère de commencer le travail de main, mais ne quittez pas les prosternations et attention de laisser ça ou l'autre. Les grands pères croient que le travaille de main avec le craint de Dieu comme l'une des vertus, tous cela pour éviter les vices.

Et nos pères spirituels considèrent le travail de mains comme l'une des vertus, pour deux raisons :

I : Il adoucit pour le moine la gravité (de l'ennui) comme c'est passé pour Saint Antoine dans le désert ...

II : Par le travail de ses mains, il trouve sa nourriture et il donne de bienfaisance pour les autres. Aussi de cette façon il éviter la sortie de son (kalayeh) pour chercher les besoins et évite aussi le contact avec les laïques, il oublie sa vie privée tranquille dans son kalayeh, et s'effectue la chute sans espoir de retourner.

v  De la neuvième jusqu'au soir le moine soucie de sa force spirituelle, comme nos pères spirituels ont dit en rappellent Dieu de tout cœur avec le code de prosternation.

v   Si le soir est venu, la soirée commence par le remerciement de la grâce de Dieu avec plein cœur et la pensée vigilante pour ses dons et pour le bon toute la journée. Vous devez faire attention à vos pensées à ce moment plus que toutes les autres heures de la journée car l'Holocauste complet du soir est accepté par Dieu sur toutes les offres de la Loi et le saint David dit "lever ma main à accepter devant vous comme l'offrande sacrificielle de la soirée."

v  Si vous serviez le service de la soirée comme habituel, mettez la table devant la Croix et remerciez la grâce de Dieu et laissez votre corps nourrir et donner à votre esprit la nourriture spirituelle, ne vous prévenez pas vous-même de celle spirituelle à cause de la nourriture concrète. Laissez votre alimentaire modeste sans faire de nombreux aliments et ne donnez pas votre corps des aliments supplémentaires pour éviter les ennemis de la nuit.

v  Si vous prenez la nourriture comme habituelle, complétez le droit qui vient après comme le Saint ont déjà dit.

v  Passe le plein nuit en veillant, Réveillez le corps et l'âme. Vous pouvez la découper en trois parties :

Un: les psaumes                             deux: la lecture

Trois : la plus mélodieuse glorification établie par le Saint-esprit pour être vous consoler pendant toute la nuit.

Le moine qui garde dès la nuit jusqu'au matin consciencieux comme les anges de la lumière qui vénère toujours la trinité sanctification du nouveau monde.

Voyez mon frère, n'invalident pas les sept prières fixées par nos parents pour sauver nos vies uniquement à cause de la maladie, pour éviter les démons. Si vous insistez à passer le temps dans votre (kalayah) vous devez terminer les sept heures et qui tolérez à finir les prières donc c'est nul de rester dans son (kalayah)

v  St. Niels Alsinaei dit :

Vous pouvez diviser le temps un peu pour votre travail manuel, un peu pour prier, un peu pour l'étude, pendant tout ça, votre esprit médite et prie Comme il nous dit dans les autres conseils; de rester en came pendant le travail, la prière et la lecture avec le jeûne jusqu'au soir chaque jour. Service jour et nuit avec crainte de Dieu.

v  Le Saint Isaïe Alaskiti dit dans ses conseils pour les débutants :

Commettez vous-même pour prier la nuit beaucoup de prières que la prière est la lumière de soi, dans un avis semblable, explique: " avant de vous coucher rester deux heures priant et récitant les psaumes"

v  N'hésitez pas aux prières des heures pour ne pas tomber entre les mains de vos ennemis, mettez vous dans la récitation des Psaumes qui vous protègent contre le péché d'impureté.

v  Étudiez vos psaumes et priez pour Dieu avec votre esprit

v  Chaque fois dans la journée donnez à votre corps autant qu'il a besoin. Ainsi que votre réveil est tout autant. Pour administrer la moitié de la nuit dans la prière et l'autre moitié pour le confort de votre corps. Et rendre votre droit avec soin et avec diligence.

v  Si vous êtes toujours dans votre (kalayah) rend pour votre nourriture un temps connu et une quantité bien déterminée parce que la ruine du soi c'est l'amour de la laparotomie.

v  Si vous vous réveillez à l'aube chaque jour, vous devez lire la parole de Dieu avant de travailler après ça vous pouvez travailler dans votre (kalayieh) activement en s'y assoyant, tenez compte de ces trois choses:

1. Démarrer le travail de vos mains.

2. Etudiez vos psaumes et vos prières.

3. Pensez de vous-même que vous n'avez rien dans ce monde qu'aujourd'hui, qui vous n'avez pas tort.

Selon l'auteur du livre « études dans l'histoire du monachisme égyptien » p. 153 les moines insistent à complèter les sept prières. Soit les prières nocturnes comprennent les Vêpres, minuit et l'aube. Les moines prient les Vêpres au temps du coucher du soleil, comme ils prient celles de sommeil avant qu'ils se reposent un peu endormis pendant la première moitié de la nuit, au minuit les moines se réveillent pour les prières du minuit qui étaient d'une importance particulière car elles sont sur la base des paroles du prophète David qui dit ' au milieu de la nuit je me réveille pour vous glorifier (Psaume 119:62) et si on le néglige, on diminue la parte du remerciant de Dieu et le louange

v  À l'aube, le prêtre prie la prière de l'aube, il est privé du sommeil après sa prière, il passe environ trois heures de lecture de la Bible et la méditation).

v  Les prières de la journée : la première prière, c'est la prière du troisième, elle sera après trois heures de la journée (09heures du matin) et le moine envisage angoissé comment le Christ devant Pilate avait condamné à mort à cette époque.

v  Prière du sixième qui a été réalisée par le moine au milieu de la journée et en même temps Le Christ a bu le vinaigre et il a goûté son amertume.

v  Le moine termine les prières de la journée par la neuvième prière parce qu'à cette époque le Christ est mort sur la Croix pour le salut de notre espèce.

L'auteur du livre « Le monachisme copte à l'ère du grand quartier général Saint Anba Makar »a dit p.362: la journée chez les parents commence après minuit et ça commence par la glorification du service de la prière de minuit.

Si la prière se termine avant l'aube et c'est bien sûr nécessaire, le moine n'est pas dû dormir mais, il suit à lire la Bible jusqu'à la lumière naissant complément en disant avec David" Avant l'aube mes yeux passent du temps dans vos mots" cela pour compléter le premier commandement de saint Antoine le Grand et «prier toujours et chantaient des psaumes avant de dormir et après le réveil du sommeil et la fréquence de citations Saints dans le cœur. Si brillait la lumière du jour, ce moine se lève actif pour démarrer une entreprise de sa main (Ainsi, en répétant le psaume ou d'un chapitre de la Bible en ce moment pour éviter la possibilité pour les mauvaises pensées) Quant au travail manuel, était toujours à l'intérieur de la friteuse ( Kalayah) et le moine le fait sans interruption (la longueur de l'année) en répétant les psaumes ou des chapitres de la Bible sans cesse tout en travaillant

Les parents ont mis en face d'eux la table de la Bible ou le Livre des Psaumes et fixent leurs yeux tout le temps, ne pas arrêter de lire pendant le tournage des doigts (parce que l'industrie des corbeilles est facile et ne nécessite pas beaucoup d'attention) Ils étaient de cette manière maintenir d'énormes quantités de l'Ecriture sans aucun effort.

   Le reste du travail de mains:

Connue pour les moines que le travail se termine à midi au moment de la sixième (midi), Nous lisons dans la biographie d' Arsanios qu'il a été généralement poursuivi dans le plexus et la couture jusqu'à la sixième heure de chaque jour, et puis il prend un peu de confort en rapport avec la nature de son corps.

Le Déjeuner et une période de jeûne quotidienne:

Les parents sont unanimement convenu de fixer une date pour le premier et le seul repas qui autorise le moine de manger toutes les 24 heures à la neuvième heure de la journée (3 heures) et cette sélection est le résultat d'une expérience pratique de moines qui sont conduit par l'esprit. Donc, il n'était pas autorisé à moine ordinaire afin de contourner l'avance ou en retard.

Prière à la neuvième:

Ballideus décide qu'à neuf heures, on a entendu clairement la louange de l'Absalmoudaih dans toutes les cellules, se répercutent dans toute la montagne, Cassien confirme ce fait. La prière de la neuvième heure se répète par les moines avant l'heure du petit déjeuner.

Prière du sommeil


Après les vêpres, le moine s'endort. Le moine ordinaire dort du coucher du soleil jusqu'à la nomination de la prière du soir qui doit la prier à l'intérieur de sa cellule.

En ce qui concerne l'importance de la cellule pour le moine l'auteur «des origines de la vie spirituelle», p 109 dit:

v  Le (kalayah) pour les parents sont comme une fournaise des trois jeunes hommes où qu'ils se trouvent dans le milieu du feu en faisant beaucoup de chanter pour Dieu (et jouir de sa présence au milieu d'eux dans le milieu de la grâce les calme avec l'humidité de la grâce et le feu de la résistance).

v  Nommé Kalayeh (friteuse) parce qu'elle fait frire tout moine rôti et retirer toute la fraîcheur et le relâchement)

v  La cellule n'est pas une place de repos mais c'est l'objet de notre douleur, nos joies et nos cris pour Dieu. C'est l'objet de la présence de Dieu avec nous et nous rendre visite parce que Dieu nous présenter.

v  La cellule c'est le signe de l'ascèse monastique, retraite durable dans le monde et la montée vers Dieu, car il est écrit du Seigneur Jésus que «lui-même d'eux, et fut enlevé au ciel» (Luc 24, 51) retiré des gens nous aide pour monter au ciel et le gradient en lui les vertus.

v  L'entité secret du moine n'est pas une perspective visible, mais l'objet de son cœur et de sa cellule et son but est toujours «le cœur de l'homme caché dans (l'esprit) non corrompu, accessoires de l'esprit doux et paisible, qui est devant Dieu des prix beaucoup» (1 Pierre 3: 4), selon Mélodiste "toute la gloire de la fille du roi de l'intérieur contenant galonné orné de nombreuses formes "(Psaume 45: 13, 14).

v  Le monastère c'est le monastère (la cellule c'est la cellule) le moine doit vivre comme un moine et non pas comme n'importe quel homme, qui vit dans n'importe quelle maison.

v  La vie du (Kalayah) ou la cellule et la vie du monastère sont comme les deux ailes si le moine sait les déplacer ensemble, elles le lèvent rapidement aux sommets de la sainteté. Selon un des parents contemporains: le Kalayah nourri la communion et la communion nourri le Kalayah.

v  La cellule est le meilleur enseignant du monachisme, un des frère est venu à la Saint Moïse le Noir et lui a demandé un mot de bénéfice, le Saint lui a répondu: «Prenez une pause et asseyez vous dans votre Kalayah et vous saurez, c'est tout"

Un autre frère lui a conseillé Anba Arsanios même conseil, il a lui obéi. En trois jours, comme ordonné par lassitude il a pris un peu d'osier et a commencé à faire friser Comme affamé il dit que c'est une bonne idée de terminer l'osier puis manger un peut, quand il a terminé en osier dit: Lisons dans la Bible et puis manger, et quand il lut dit: prier les psaumes puis manger sans souci.
Ainsi, peu à peu, avec l'aide de Dieu, il retourne à son pouvoir et il prend la domination sur les idées.

Après tout ce qui précède, y compris les différences entre les mesures de certains parents et certains d'autre, je peux mettre mon opinion sur la manière d'éliminer le moine sa journée dans sa cellule dans les premiers siècles du monachisme:


La journée du moine commence après Minuit directement sans déterminer l'heure exacte parce qu'elle est variable en été qu'en hiver. Cassien l'a déterminé par le premier chant du coq (environ 12) et donc confère moines de leur sommeil à cette heure de la nuit en disant avec Saint Paul "nous ne sommes pas de la nuit ni des ténèbres ne dors pas comme les autres, mais reste éveillé et avisé» (1 Thessaloniciens 5: 5, 6)
Le Prophète effectue pratiquement cette parole cela alors qu'il était emprisonné avec son collègue dans le service apostolique Sylla à la prison de Philippie et le contrôle les jette dedans et leurs pieds dans les ceps », vers minuit, Paul et Sylla prient et glorifient Dieu et les emprisonnés les écoutent" (Actes 16: 25) À la suite de cette prière puissante qui "rend soudain il y eut un grand tremblement de terre, tellement secoué les fondements de la prison furent ouvertes et immédiatement toutes les portes et tout le monde continue restrictions» (Actes 16: 26).

Le moine commence sa journée par une prière à minuit selon le mélodiste "dans le milieu de la nuit, je louerai votre justice et vos provisions» (Ps. 119: 62)

Suivie d'une prière, qui a été nommé d'après la prière de l'aube de sorte qu'elle termine environ 6 heures.

Il continue la loi de l'agenouillement avec le grincer des dents

Lisons dans la Bible son droit quotidienne des pactes anciens et modernes avec attention et il a été attribué dimanche à lire dans le Nouveau Testament seulement.

Commence alors à travailler au sein de la cellule et se poursuivra jusqu'à la sixième heure (12 heures)

L'apôtre Paul a un commandement très important dans ce sujet " soyez calme, exercez vos affaires et travaillez avec vos mains comme nous avons vous conseillé avec honnêteté surtout avec ceux qui sont à l'extérieur et n'avez pas besoin de personne.

Pendant ce temps, arrive l'heure des prières; la troisième et la sixième, le moine pouvait leur offrir lors de son travail en tant que le travail est simple et facile et ne nécessite pas d'attention qui empêche le moine en prière pendant le travail.

Si le moine préfère pour prier deux heures debout et à temps plein pour prier, il laisse son travail et il reste debout comme l'ange a enseigné St. Anthony "Il a vu un ange frisé puis il s'arrête a travailler et il se met debout pour prier, puis il s'assit en osier une seconde fois pour prier et ensuite assis en osier et ainsi "et il entendit une voix lui dire:" fais comme ça pour se reposer "

Pendant son travail, le moine peut répéter les petites prières, tels que la prière de "Jésus" ou toute autre prière a qui conseillé St. Anthony, disant que «en s'assoyant dans la cellule, ne cesse pas de répéter le nom de Jésus, mais tint votre esprit de réciter la langue et dans votre cœur et dites: Ô mon Seigneur Jésus-Christ Ayez pitié ... O mon Seigneur Jésus aidez- moi ... Je vous glorifie Seigneur Jésus-Christ »,

v  Le travail manuel se termine dans l'après-midi à environ 12, puis on laisse le moine de prendre une période de repos correspondant à sa nature, il peut dormir en faisant la sièste après le laborieux fatigue en priant, travaillant et la lecture à peu près de 12 heures.

v  L'Orchard nous donne l'histoire suivante à propos du Grand- Saint John: "un des moine est venu à sa cellule, il a trouvé le Saint endormi pendant la chaleur du jour et une ange ventaille pour lui, le moine est parti et Quand il se réveilla, il dit à son disciple: venu ici quelqu'un quand je dormais?
Dit oui, donc St .John savait alors que ce moine est équivalent et il vit l'ange "

v  Après un repos, le moine prépare sa nourriture s'il a besoin de preparer

v  . Puis il prie la neuvième heure, qui se termine à neuf heures exacte c'est a dire ( 15 heures) et Palladius décide que, dans la neuvième heure, c'est entendu clairement l'absalmoudah dans toutes les cellules se répercutent dans toute la montagne.

v   A la neuvième heure (3 heures) le moine met sa nourriture en face de lui, prier la prière de grâce et puis manger ensuite il mange remercié.

v  Alors commencer à lire des livres spirituels des parents fonctionnement et leurs paroles. C'est permis pendant cette période que le moine visite son maître s'il a un besoin grave et urgent, pour lui demander les bénéfices des mots, ou bien s'il est soumis à une violente guerre spirituelle ou toute autre bonne raison.

v  Au coucher du soleil, environ cinq heures, le moine commence à prier la prière du coucher du soleil et celle du sommeil ensemble et continue à les attendre longtemps avant l'heure du coucher.

v  Autorisé au moine de dormir la première moitié de la nuit, soit environ 6 heures consécutives jusqu'à la prière de minuit pour la grâce de Dieu, il commence sa nouvelle journée dans le plaisir de Dieu et de sa peur ... Et ainsi de suite.

Mais à notre époque, il n'y a pas de loi monastique contraignante et claire pour que chaque moine la suivie dans la gestion de leur vie et de passer la journée à l'intérieur de la cellule.
Ce qui se passe maintenant est vraiment à former chaque moine de passer sa journée et un accord pratique spirituelle avec le père de la confession, selon ses propres circonstances, tels que le travail qui est effectué par le monastère et son état de santé, psychologiques et essayer ici autant que possible que la moitié d'une journée d'un moine dans le monastère engagés à la communion, les prières et toutes les pratiques.

v  Le moine se réveille vers quatre heures du matin en entendant la sonne de la cloche à l'église où priait avec ses frères les moines la prière de minuit avec ses trois parties, puis ils s'unissent plus tard dans la louange, les psaumes qui se termine au bout d'environ cinq heures et demi. si elle suivit (presque généralement) elle termine vers six heures et demi ou ils prient les prières de l'aube, la troisième et la sixième lorsqu'il n'y a pas de jeûne et on augmente la neuvième pendant les jours des jeûnes

v  Après la terminaison de la louange si le moine a le tour de prier la masse, que ce soit prêtre ou le diacre ou si il veut prendre la communion à ce jour, il reste dans l'église jusqu'à la fin du service de messe et la communion des sacrements. la liturgie se termine généralement entre huit et neuf heures du matin. Si le moine n'a pas le tour du service et il ne souhaite pas d'assister à la messe pour prier, dans ce cas, il revient à sa cellule après la louange pour prier ses propres lois en commençant par la prière de l'aube, la troisième et la sixième efforçant toujours et généralement que ces prières soient en avance pour obéir au petit conseil de Saint- Isaac: «Soyez toujours en avance dans vos prières à l'avance afin d'être doux pour vous, parce que vous n'avez pas d'autres travaux nécessaires pour faire mieux que la prière."

v  Prosternez devant Dieu dans l'atmosphère matinale approprié.

v  Lisez dans la Bible, le droit de lecture quotidienne dans l'Ancien Testament et le Nouveau, méditez un peu et essayez d'écrire ou de sauver quelques versets choisis pour les répéter Chaque fois que possible.

v  Le moine se termine ce repas gras spirituel concentré environ la neuvième, où la messe était finie, et a démarré ses activités dans le monastère où l'entreprise du monastère ne commence pas habituellement que après la fin de la messe quotidienne.

v  Le moine, qui a assisté à la messe et a pris la communion celui qui a fini son repas, revient à sa cellule priant une prière courte pour remercier Dieu après la communion. Essayer d'entrer en contact avec le hôte divin qui entre à l'intérieur et se réjouit pour lui demander de faire la manipulation de son corps et coeurs de sang ni le jugement, ni de tomber dans la condamnation, mais à la gloire et la pureté de l'âme, du corps et de l'esprit, de l'union et sa stabilité.

v  Apres changer ses vêtements, il porte ceux du travail et il commence à travailler.

v  Le moine qui a passé la matinée dans la cellule aussi il commence à effectuer le travail lui est assignée dans le monastère en ce temps. Parfois le moine a besoin d'un court repos s'ils se sentent fatigués parce qu'il se réveille très tôt, donc il se repose un peu avant d'accomplir ses lois et descendre pour travailler. Il faut savoir que ce repos commodité remplace celui de l'après –midi

v  Les travaux traditionnels dans le monastère sont souvent, l'église, la bibliothèque, la porte, le jardin, l'hôte, le boulanger, les produits laitiers, la porte du jardin, Rabatah (Secrétariat du monastère). Les moines travaillent actuellement des affaires qu'ils n'apportent pas de revenus ou de profits parce que le monastère prend soin de tous leurs besoins de manger, de traiter, les vêtements et les autres charges grâce aux différentes dotations du monastère.

v  Les débutants effectuent généralement les travaux fatiguant qui prend beaucoup de temps parce que le moine novice n'a généralement pas l'habitude de rester dans le Kalayah longtemps alors donner aux moines plus âgés les travaux un peu difficile tandis que on exempt les anciens moines et les plus âgés d'activité permanente.

v  certaines de ces œuvres prennent une heure et certains prennent la plupart du temps à observer et de supervision.

v  pendant le travail, le moine doit réciter des psaumes et des prières, selon le conseil des parents qui disent "si vous travaillez à la main, glorifiez Dieu avec votre langue parce que Dieu aime toujours se rappeler, parce que les psaumes et les prières gardent votre cerveau des idées idiotes universelles et l'esprit des mauvaises pensées

v  c'est nécessaire que le moine qui effectue un travail facile, récite une des prières comme la sixième et la neuvième par exemple, parce que parfois, il ne peut pas les prier soit par manque de temps ou de la fatigue ou parce qu'il est occupé à assister à la messe, donc c'est nécessaire de prier au travail.

v  Mais si le travail ne permet pas de se concentrer à la prière qu'il peut répéter une courte prière: la prière: "Ô mon Seigneur Jésus-Christ, aie pitié de moi le pécheur» ou la prière, "Oh mon Dieu, je me tournai vers mon aide vient le plus vite que je veux dire."

v  dans un temps fixé par le père spirituel le moine commence à manger sa nourriture après la prière habituelle qui précède le manger.

v  après avoir mangé, il se repose un peu de temps pour se reposer son corps et son esprit, même renouvelé la force physique et mentale, mais s'il avait dormi dans la matinée, il n'est pas nécessaire ici de se rendormir.

v  Après le sommeil il prie la neuvième, celle du coucher du soleil et du dormir avant que la communauté selon le conseil de saint Antoine: «Priez toujours dans votre Kalayeh avant de prier avec vos frères".

v  ensuite il peut lire dans un livre spirituel ou monacal, telles les bibliographies des grands moines ou leurs paroles jusqu'à la cloche des Vêpres, il va donc prier avec les moines qui seront toujours vers 4 ou 5 heures du soir

v  La possibilité de lire pendant la journée sont disponibles seulement en été, mais en hiver, où la journée est courte tandis que la nuit est très longue, de la manière qu'il peut lire, écrire des réflexions et parfois arrange le Kalayeh ou faire les choses nécessaires tel le nettoyage, le lavage d'autre pendant la nuit.

v  après la période des Vêpres commence, on peut appeler ça une visite libre, il peut visiter n'importe quel moine surtout si le moine n'a pas assisté à vêpres pour le rassurer ou le patient moine ou il sort a la montagne pour une promenade de loisirs et pour la méditation, il peut prier, tout en marchant dans la montagne, une partie de la prière des moines (Settar) et la prière de minuit ou les deux si possible.

v  Il peut, par exemple, visiter l'un des grands pères pour demander un mot de condoléances ou autrement.

v  Il peut, par exemple, atteindre aux leçons de cantines, de louange ou d'apprendre la langue copte ou autrement.

v  après la fin de sa précédente tournée pour visiter quelques-uns des parents ou dans la solitude dans la montagne, il revient a sa cellule et prendre le dîner et complète le reste de ses prières surtout les prières de minuit avec ses trois parties, pendant les nuits de l'hiver il peut lire.

v  Il va coucher vers dix heures du soir pour dormir environ 6 heures, il se réveille vers quatre heures du matin sur les rythmes de la cloche de minuit.

v  Si il ne pouvait pas prier la prière de minuit avant d'aller dormir, il peut se réveiller une heure avant que les cloches de minuit sonne, par le réveil ou n'importe quelle moyenne pour ne manque pas les prières de minuit très important pour tous les moines.

v  Dans les monastères où il y a énorme architecture, varie la façon de dépenser le moine pour sa journée un peu, a cause de son occupations de superviser les travailleurs et le système de flux de travail, mais il est important qu'il doit compléter les lois de ses prières, ses agenouillement, et sa lecture de la Bible au maximum.
Nous disons que les périodes de reconstruction énormes dans les monastères ne sont pas permanentes, mais en termes simples, puis les moines reviennent revenir au silence et de leurs pratiques traditionnelles et spirituelles après la reconstruction des intervalles réguliers.

v  ce pour le moine de communauté alors qu'il y a dans chaque monastère des grands moines, âgés dans le monachisme, qui s'enferme dans leur cellule ou vivent individuellement en dehors du monastère ou dans des grottes loin du monastère, ils ont leurs propres lois plus élevés, qui ne peuvent être décrits que nous n'avons pas nous expérimentons et où nous allons.

v  Si seulement le Seigneur nous donne la grâce et la sagesse dans la gestion de nos vies et de l'investissement de notre temps que nous marchions ont également droit au Seigneur dans toute satisfaction fructueuse en toute bonne œuvre et grandissons dans la connaissance de Dieu, renforçons a pleine force, en fonction de la capacité de sa gloire pour toute la patience et la longanimité avec joie (Col 1:10, 11).
Le temps est un dépôt que Dieu nous donne pour nous investir et gagner sinon il sera la cause de notre jugement. Je croyais que: "le temps est l'épée si vous ne le coupe pas il vous coupera"

v  Nous demandons à Dieu tous les jours dans l'analyse de l'aube qui nous donne une bonne mesure et le comportement correct même à mariner dans les pièges qui sont toujours de mauvaise mesure et les mauvais comportements, nous disons: «Faire de nous, ô Seigneur, que nous sommes les fils de la lumière et des fils du jour afin de passer ce jour avec la pureté et la bonne gestion afin de compléter le reste des jours de notre vie sans broncher."
Dans l'analyse de l'autre on dit : "Donne-nous en ce jour présent de vous plaire et nous garde de tout le mal, de tout péché, et de toute la force à se prémunir contre par la puissance de Jésus Christ notre Seigneur ce que vous êtes béni avec lui et le Saint-Esprit qui donne la vie et qui est égal à vous maintenant et toujours et aux siècles des siècles. " Amen.

v