Search

Dernières Nouvelles

" Tu couronnes l`année de tes biens, Et tes pas versent l`abondance  "(Psalms 65:11 )

Le monastère de La Sainte Vierge (Al-Sorian) vous propose ses sincères félicitations à l'occasion du début d'une nouvelle année copte

Le Seigneur nous donne à lui chanter une nouvelle chanson, à prêcher son salut tous les jours et à glorifier  son nom en tout temps car il est notre Dieu et nous sommes son peuple et les brebis de son troupeau

Nous lui demandons de nous bénir par le pardon de nos péchés et de nous rendre inébranlable dans la vraie foi par la Sainte Trinité

Et comme il était avec les martyrs et les purs, qui ont versé leur sang pour le nom du Christ et ont reçu des guirlandes lumineuses, ainsi nous , les pécheurs faibles , lui demandons de bénir la couronne de cette année par sa bonté et de nous purifier de toute impureté du corps et de l'esprit  afin de mériter que nous recevions sa générosité illimitée et son salut pour nos âmes , nos esprit et nos corps .

Maison de la Retraite

monastére ou du pére responsable de la maison de la retraite

La Ponctualité des dates des priéres et le travail et les retraites à la maison de la retraite

la durée de la retraite ne soit pas plus que 3 jours

la durée entre chaque période ne soit pas moins que 2 mois

Ne pas visiter le président du monastére ou les péres qu'avec une permission de la responsable de la maison de la retraite

En compte de conserver le calme et de respecter la sainteté du lieu

Un livre qui est récemment publié sur : frère a demandé à un vieil homme , c'est un livre qui explique les vergers des moines en question et réponse à l'évêque de Saint Marviluxinos

Le cinquième livre qui est récemment publié des miracles de L'archevêque syriaque Feltaas "coeur miséricordieux"

Page d'accueil

Le premier dimanche de mois de tout

La plus grande naissance c’est notre nouvelle naissance d’en haut pour gagner un royaume céleste

Les lectures du premier chapitre avec ses deux programmes tournent autour de la disposition du salut à travers le sacrement de l’incarnation divine.  C’est pour cela que les lectures du premier dimanche commencent par nous donner la définition du terme “salut” et nous y invite.

Le psaume du soir : «  Ecoute, Seigneur ! Par pitié ! Seigneur, sois mon aide » (30 :11). Le salut dépend de la miséricorde de Dieu qui a écouté les gémissements de l’être humain se trouvant sous les maux de la corruption alors, Il est devenu son aide. L’évangile compare entre la naissance de Jean baptiste et notre propre nouvelle naissance (évangile selon Matthieu) « Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n'en a point paru de plus grand que Jean Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. Depuis le temps de Jean Baptiste jusqu'à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s'en s’emparent. » (Mt 11,11-12).  Ainsi, le programme annonce la grandeur de notre invitation au salut, il montre aussi, le rôle de l’être humain dans l’application: « le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s'en S’emparent.”

Dans les lectures de l’aube, l’idée continue du même psaume : « Éternel ! Je cherche en toi mon refuge : Que jamais je ne sois confondu ! Délivre-moi dans ta justice !” la réaction de la personne vis-à-vis de la miséricorde de Dieu c’est de lui faire confiance.  Quant à l’évangile selon Matthieu, elle traite du baptême de repentir de Jean qui a préparé au salut provenant par Jésus Christ.

Les lectures de Paul annoncent le salut à travers Jésus : « et la grâce de notre Seigneur a surabondé, avec la foi et la charité qui est en Jésus Christ. C'est une parole certaine et entièrement digne d'être reçue, que Jésus Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier. Mais j'ai obtenu miséricorde, afin que Jésus Christ fît voir en moi le premier toute sa longanimité, pour que je servisse d'exemple à ceux qui croiraient en lui pour la vie éternelle. » ( 1Tm1, 14-16)

Le rôle de la lecture de l’épître à l’Église catholique (universelle) (Kathôlikôn) est la mise en application effective : « Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n'étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l'œuvre, celui-là sera heureux dans son activité(…)La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde. » ( Jc 1 :25,27)

Les actes des apôtres révèle l’annonciation du salut par le verbe « Logos » : « Hommes frères, fils de la race d'Abraham, et vous qui craignez Dieu, c'est à vous que cette parole de salut a été envoyée… Et nous, nous vous annonçons cette bonne nouvelle que la promesse faite à nos pères » (Ac 13 :26,32) la parole de salut est envoyée au monde à travers Jésus le verbe « Logos ».

Le psaume : « Oh ! Combien est grande ta bonté, Que tu tiens en réserve pour ceux qui te craignent, » (Ps 31 :19) la bonté est donc l’œuvre de Dieu en nous et c’est cela le dévouement de la nouvelle règne.

L’évangile : « Je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n'y en a point de plus grand que Jean. Cependant, le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui.  Et tout le peuple qui l'a entendu et même les publicains ont justifié Dieu, en se faisant baptiser du baptême de Jean ; » (Lc 7 : 28-29) Le Christ compare les mérites respectifs du plus petit dans le royaume des cieux et du plus grand parmi ceux qui sont nés de femmes pour éclaircir la magnificence de notre nouvelle naissance.  Les lectures tournent autour du baptême de Jean, du salut et de la rapine du royaume.  L’Église présente la naissance de Jean le baptiste au quatrième dimanche du mois de koiak c’est-à-dire le dernier dimanche du chapitre premier. Ainsi, tout le premier chapitre tourne autour de notre nouvelle naissance que l’Église présente à travers la naissance du Christ.  Le chapitre se termine par la journée de 30 koiak (8 janvier) pour résumer le concept divin de la nouvelle naissance.

Moines Miracles

Premièrement les miracles qui se sont produits au cours de sa vie sur terre

Les muets parlent et les immobilisent crient et les boiteux marchent» (Matthieu 15:31)

La seconde miracle, raconter par UN témoin, ET c'est UN Des Moines, qui dit:

see more

Récentes

 

Réflexions Spirituelles

تاملات

Rite-l'évêque Metaos

Les symboles endormi
Les symboles des endormis sont un des priéres dont l'église les prient sur les morts et la priére sur les morts ont des Doctrine et les fixe solidement dans l'Eglise copte orthodoxe pour de nombreuses raisons, y compris:l'évêque